RoSa en bref

Mission, vision et valeurs de RoSa

Le centre d'expertise RoSa asbl est un organisme autonome et pluraliste.

En tant que médiateur des connaissances sur le genre,le féminisme et l'égalité des chances entre les hommes et les femmes dans notre société, RoSa aspire à diffuser et à partager le savoir avec le grand public, et ce, aussi efficacement que possible. RoSa aspire à promouvoir la conscientisation au genre en Flandre, contribuant ainsi à l'éradication de l'inégalité entre les femmes et les hommes dans la société. RoSa croit que la conscientisation au genre est un premier pas essentiel afin de parvenir à cet égalité, aussi au niveau individuel que social et politique. RoSa contribue à la création d'un terrain fécond auprès de tous les acteurs concernés en Flandre, afin d'amplifier des actions vers l'égalité des chances dans toutes les domaines de la société flamande.

Le genre est un concept utilisé en sciences sociales pour désigner les différences non biologiques entre les femmes et les hommes. RoSa définit le genre comme un ensemble d'idées, d'attentes et de normes sociales qui définissent ce qui est mâle ou femelle. La notion du genre implique aussi l'idée de changement. Les attentes sociales auxquelles il faut répondre peuvent changer dans le temps et peuvent varier d'une culture à l'autre. Selon RoSa, la notion du genre dépasse l'aspect individuel. Le genre ne fait pas seulement parti intégrant de l'identité d'un individu, il fonctionne également comme principe organisateur d'une société. Le genre est impliqué dans les normes et valeurs prédominants d'une culture. Très souvent ces constructions de genre ont conduit, le long du temps, à des manifestations d'inégalité entre les hommes et les femmes.

Le point de vue de RoSa sur la problématique du genre et les relations de genres se situe dans un contexte international. Il est évident que les injustices sociales dues aux relations de pouvoir déséquilibrées entre les hommes et les femmes ne sont pas délimitées à une région particulière. Il est bien clair que le dévelopement de la théorie du genre n'est pas restreint aux frontières nationales, l'origine d'évolutions ou mouvements sociaux intéressants non plus. RoSa attache beaucoup d'importance au suivi attentif des développements internationaux récents dans le domaine du genre. De cette façon des parallèles peuvent être établis entre ces pays et le nôtre. En outre RoSa aspire à jouer son rôle au fora internationaux en matière du genre et de l'égalité entre les hommes et les femmes, contribuant ainsi à la visibilité de la Flandre à l'étranger.

RoSa étudie et documente les relations de genre sous un angle global. Les différentes manifestations de la discrimination dont les femmes sont victimes ne sont pas des cas isolés et découlent, plus souvent qu'autrement, de l'intersectorialité des différents motifs de discrimination, fondée sur âge, orientation sexuelle, race ou origine. La question de l'intersectorialité est au cœur de notre propre fonctionnement. RoSa cherche à établir de bonnes relations avec les autres acteurs dans le champ de l'égalité des chances en Flandre.

Le centre d'expertise RoSa, une histoire captivante

La création du centre d'expertise RoSa fut profondément enraciné dans la seconde vague féministe des années septante, laquelle elle-même fut le résultat du mouvement soixante-huit. Le mouvement contestataire des étudiants et les manifestations en faveur des droits des minorités mena à des changements fondamentaux dans la société. Il y eut de vives protestations contre le racisme, des exigences pour une société plus démocratique et pour plus de responsabilité individuelle. Les gens commencèrent à repenser les normes et rôles genrés traditionnels et l'équilibre de pouvoir entre les hommes et les femmes. Des ouvrages comme 'La Femme mystifiée' publié par l'américaine Betty Friedan en 1963, démontrèrent aux femmes partout dans le monde que d'être une femme c'est plus que d'être une bonne ménagère et mère. En outre, l'introduction de la pillule contraceptive ouvra de nouvelles perspectives sur le plan de la sexualité et la planification familiale. La maîtrise par les femmes de leur fécondité et la réduction des grossesses non désirées ont mené à une plus grande égalité entre les femmes et les hommes.

Dans le sillage de la seconde vague féministe, plusieurs organismes sociaux et politiques furent fondés. En Flandre il y eut le Comité de consultation de Femmes (VOK) fondé en 1972, un groupe de réflexion sur les enjeus féminines ainsi qu'un réseau de femmes. A ce jour, le VOK organise la journée de la femme annuelle en Flandre le 11 novembre.

Il y eut également les Groupes d'Action Pluralistes (PAG). Les PAG furent des groupes d'action avec pour but de dénoncer des situations discriminatoires et de les abolir d'une manière très pragmatique. Elles luttèrent pour les salaires égales, la participation politique et la réforme de la loi sur les biens matrimoniaux. PAG lanca des groupes de discussion, ce qui aboutira à la création de maisons de femmes vers la fin des années septante.

Dolle Mina fut fondé en 1970, il y eut cinq sections locales: à Anvers, Ostende, Louvain, Bruxelles et Gand. Les exigences ne se limitèrent qu'aux choses pratiques tels que davantage de terrains de jeu, de crèches.

Leurs actions médiatiques avec le slogan "Notre corps nous appartient" levèrent des tabous.

Au sein des partis politiques, les femmes commencèrent à s'organiser afin d'obtenir l'égalité réelle, non seulement juridique. Vers la fin de 1973, le premier groupe féministe politique fut créé au sein du partie chrétien démocrate flamand (CVP) nommé 'Vrouw & Maatschappij' (Femme & Société). L'inspirateur fut Miet Smet. Plus tard les parties socialistes, libéraux et nationalistes ont suivi.

A la fin des années septante, le mouvement féministe s'est rendu compte que l'égalité juridique et politique ne suffirait pas, qu'il fallait un changement de mentalité et de comportement. Au sein des maisons des femmes, des groupes de disscussion convainquèrent les participantes de la nécessité d'un changement des esprits et d'une conscientisation sociale. On y organisa des formations et des cours. Afin de fournir de l'éducation sociale il fallait de l'information.

Collaborateurs RoSa

Direction

Bieke Purnelle bieke.purnelle@rosavzw.be +32 (0)488 46 09 43
Ciska Hoet ciska.hoet@rosavzw.be +32 (0)473 43 29 37

Responsables

Helena Bonte helena.bonte@rosavzw.be  
Christin Ho christin.ho@rosavzw.be  
Carine Tavernier carine.tavernier@rosavzw.be  

Secrétariat

Marleen Calbrecht marleen.calbrecht@rosavzw.be +32 (0)2 511 56 22

IT-desk

Webmaster webmaster@rosavzw.be  

Administration

Anne April anne.april@rosavzw.be  
Hilda Omasztova hilda.omasztova@rosavzw.be  

RoSa asbl

Renseigne

sur le genre, le féminisme et l'égalité des chances f/h

Documente

points névralgiques ancients et actuels
faits et chiffres

Sensibilise

avis et formations sur-mesure


Contact

40, rue de la Senne
1000 Bruxelles
+32 (0)2 511 56 22
info@rosavzw.be


Visitez la bibliothèque RoSa

du lundi au jeudi
de 10h à 17h
le vendredi sur rendez-vous